La première du Shabba

Aller au stade est devenu pour certains une grande distraction. Non pas que le spectacle offert par les deux équipes soit de qualité, mais parce qu’ils ont l’assurance d’être au parfum des derniers potins concernant les joueurs et encadreurs de leur équipe. C’est ainsi que nous allons nous amuser à vous faire vivre une ambiance du Shaba lors d’un match de l’équipe du Cameroun.

Il est 14h ce jour là et la cuvette chancelante de Nfandena commence à se remplir. Je pénètre donc dans l’antre du lion et me dépêche d’aller retrouver la place dite du « kongossa &minssossi » ; plusieurs habitués du stade s’y trouvent déjà. Pour ceux qui ne la connaissent pas elle se situe en face de la tribune présidentielle et à côté de la « Colombie » (lieu ou on fume le djap et le nkou sous le regard envieux et encourageant des bérés). Je m’installe et le divers est parti. Les taras qui sont à côté de moi commencent le toly. Chacun y va de son onze entrant ou dénigre le onze de l’autre c’est donc là que le Shaba s’anime. J’apprends ainsi qu’il y’a un jo de la nat qui guio au poste de libéro qui a également touk dans le léopard de doul et qui a un âge actuel de 25 ans mais qui en fait est vraiment nvet. Le même jo guio aussi en Turquie dans un club dont aucun shabaiste ne se souvient du name. Il parait donc que le mollah donc je vous tchatait là est un écorciste la magie. Le tara a un poids normal de 85kg mais les gars au Shaba toly que c’est truqué qu’en fait il a 50kg et que son écorce à elle seule pèse 35kg ; vous voyez alors vous-même le topo que les gars nous commot ?

Le cas du jo là n’est pas finish que déjà un autre tara nous commence le topo d’un jo qui a guio dans l’union de dla et le diamant de zouclo qui en passant s’est recyclé comme pasteur parce que ce que le gué commençait à lui faire là c’est autre chose. Le jo de l’union de dla là a même été caput à la nat et actuellement il se falla aux states. On tchate donc que le jo là ne guioyait pas avec ses vrais papers il guioyait avec les papers de son bindi.

Sans transition nous voilà sur le cas d’un jo qui a été élevé à nbeng et donc le nom est synonyme de boulot en français. Les taras tchatte que le mollah là doit venir se faire wash au pays et que son pb ce n’est pas la technique mais seulement la tchop. Le mollah ne peux pas tchop un poisson ou un poulet de Montée Caveau sans avoir une intoxication alimentaire. Il parait que son vrai pb c’est la tchop et surtout la délicatesse de son ventre.

Parlant de tchop,il parait que quand les lions allaient en cm 82 lors de leur escale en Allemagne pour complément de préparation ils se sont retrouvés dans un resto allemand ou le menu était en allemand et en anglais. C’est là que le libéro de l’époque qui avait été élevé au rang de panka à foubam et qui avait tcha la place du général de la nat a begin sa part de dégamage. On tchat que lorsqu’il fallait que les gars commandent leurs repas tous les joueurs qui avaient une bindi connaissance anglaise on tchatte chicken et on eu le poulet. Notre braiso qui était boudé par les autres joueurs et seul dans son coin a voulu démontrer l’étendue de ses connaissances en commandant seul son plat. Il a scrupuleusement observé le menu et a choisi le nom le plus long en allemand on lui a apporté une purée qui n’avait aucun gout. Tandis que le gars essayait tant bien que mal de tchop, le gardien suppléant de la nat crie again il s’en suit une kyrielle d’again parmi les joueurs à qui on apporte de nouveau du poulet. Notre panka de service crie également again et on lui rapporte sa purée. Alors le panka se vex et dit en sa langue tout en joignant le geste à la parole : « ma ding again abele be pap cocorico » (je voudrais un again qui a des ailes et qui fait cocorico) voilà donc le genre d’intox que les taras du shabba te commot durant tout le match. Avec ce genre de topos là il est normal qu’à la fin du match tu quittes le stade sans no le score.

J’ai été sidéré quand j’ai appris le kante (minssossi) concernant un ex-ministre du minjes qui mentait comme le dentiste de profession qu’il était. Il était « toumbou » (de petite taille) et il commençait toutes ses phrases par « le chef d’état m’a dit ». Il parait qu’il avait tchat avec beaucoup de force et conviction qu’un joueur de la nat aujourd’hui ambassadeur itinérant ne devait pas go à la cm 1990 mais mal lui en a pris l’homme lion lui a imposé d’aller rythmer ce Jo là en Yougoslavie (lieu de préparation des lions) il parait qu’il a sorti tout un kallang aux journalistes pour leur expliquer que cette décision émanait de lui ; il parait même que ce même ministre cryait tellement lors du décès d’un membre de la famille de l’homme lion que celui lui a demandé qu’est ce qu’il voulait (en fait il lui demandait ce qu’il voulait mimbo ou tongo pour calmer ses larmes) le ministre là a répondu qu’il était chaud a tcha même le ministère de la condition féminine. voilà donc comment aller see un match au stade peut nous amener à no des affs qu’on ne soupçonnaient même pas

Parlant de cm, il parait qu’il y’a un jo qui a guio dans le canon ; le divers dit qu’il a été au collège Vogt et qu’il était capable de guio à tous les postes sur un stade de foot. On l’a même déjà retrouvé en gardien de but. Le Jo en question a décidé de quitter le kpa-kum pour go guio dans le kalara. Les grimbistes du canon lui on fait ça saignant si bien qu’il a dû arrêter sa carrière. Il parait qu’il s’est reconverti au bouka, au tia et au fap fap. C’est ainsi qu’il parait que lors de la cm 1990 le gars a bye lui-même son billet d’avion et s’est retrouvé en Italie. Certains supporters naïfs des lions trouvaient que c’est le genre de sportifs exemplaire donc le Cameroun avait besoin. Mais il parait que cette forme de support là c’était le beurre car le jo en question est go en Italie bollè les jallabas (primes) des joueurs car sa vie est devenu le bouka et parait-il, il connaît lire la map.

Là ou un mollah du shabba a exagéré c’est quand il a sorti le divers d’un ex du canon qui jouait au milieu du terrain et que les supporters appelaient quelque chose danger. L’ex du canon là avait épousé, parait-il une chanteuse de bikutsi dont la seule façon de pédaler et picassoter nous fait comprendre aisément pourquoi la carrière de se mollah a connu une chute libre au Cameroun. Selon ce shabbaiste, cet ex du canon là joue actuellement comme junior en Indonésie !!! Nous étions paplés surtout que le gars semblait y croire réellement.

Il y’a même un autre qui nous sort le topo que le coach des lions qui a win les jeux olympiques et dont le passage à la nat a été très éphémère a tout fait pour s’adapter à ces joueurs. C’est ainsi que comme tous les joueurs de la nat il a décidé d’avoir une petite. Et quelle petite !!! Il parait que la petite avait un matoch d’enfer c’est-à-dire les quatre roues motrices (seins relevés et fesses fermes). Notre coach donc dans son adaptation avec ses joueurs se permettait de faire un rajeunissement il parait que même la sape avait changé malgré la petite bedaine le gars était devenu d’une fraîcheur que je ne saurais décrire. Certaines langues crochues du shabba disent même qu’il a barré sa vrai go pendant ce court passage à la tête de la nat mais le barrage qu’on lui a do l’a vite ramené à la raison.

Je vous jure cher supporters que je suis sorti ce jour du stade comme un idiot. D’un, je ne me souvenais plus des clubs qui jouaient, en plus je ne connaissais pas le score. Mais j’étais quand même heureux d’avoir eu le divers sur ses lions. Je m’arrangerais pour vous en sortir des nouveaux bientôt mais seulement ne considérez pas ces divers comme des paroles d’évangile, j’imagine même que la plupart sont le fruit de l’imagination des supporters rendue très fertile par le manque de bonnes performances de notre nat actuellement. Je vous entretiens bientôt sur les âges de nos lions et ce que les supporters en disent.