Les anciens du shabba (IIIe partie)

En plus de la contribution de « la bible du ndamba », je me suis permis de faire un tour dans le forum shabba afin de vous faire sentir que nous prenons vos contributions à cœur.

Selon ce que j’y ai read, il parait que le Pb que tommy a eu au mali était prévisible. Selon notre shabbaiste, lors de la can 72 qui avait lieu au camer, les membres de la délégation Malienne avait obtenu comme stade de training le stade de Nkol owoé qui porte aujourd’hui le nom de stade malien. Dans ce stade qui est devenu par la suite le stade du kpa-kum,les maliens ont laissés une autre kana de grimba là-bas. Thommy, étant un dur dans ce domaine, avait la lourde mission de retourner aux maliens leur gwatti. Ce qu’il a réussi à faire en utilisant la méthode dite « la grande évasion ». Cette méthode consiste à moudre le grimba afin d’affiner la taille des grains de grimba, le mettre dans des poches trouées et venir normalement waka au stade comme si on guettait l’état de la pelouse. Les bérés maliens l’ont kappa, ils l’ont bobelê mais finalement ils n’ont rien trouvé sur lui. Il parait que quand le tommy est back au kô, il a reçu des félicitations non seulement de la part du gouvernement camer mais aussi de la part des patriarches du canon.

Il parait que quand notre ambassadeur itinérant est arrivé à nbeng il était talentueux la magie mais guémés comme pas possible. De plus il parait qu’il ne knoyait pas speak le french. À la fin d’un match où il avait boundja, un journaliste parti l’interviewer lui demande :

Journaliste : « Excellence, vous avez fait un but de toute beauté pouvez vous l’expliquer à nos téléspectateur ? »

Excellence : (Lire en Bassa) « Je crois que heu heu, ça n’a pas été très difficile parce que tout d’abord mê tété ball, ensuite mê proitriné ball, après mê cuissé ball, puis mê dap (frapper en bassa) ball il y’avait but »

Journaliste : « J’espère que nos téléspectateurs auront compris quelque chose ; ce que je comprends c’est que notre ami excellence est très ému. »

Concernant un de nos anciens milieu de terrain, en fait il est le grand frère du gars qui avait boundja un but contre l’argentine en 1990. Il parait que quand son bindi jouait dans le kpa-kum il boundja’ait énormément de but et avait ravi le vedettariat à l’autre star de canon celui qui avait épousé la chanteuse de bikitsu qui chante « ascenseur ». Ce dernier qui malheureusement marquait peu à cette époque a commencé à sissia le bindi en lui disant qu’il lui fait le grimba et que s’il ne mouf pas son gwatti il va commencer par sérieusement le nack puis finalement lui interdire le Mali (stade d’entraînement du canon). Le bindi qui est en temps normal un shoaman a fia et il a commencé a poum le training. Certains de ses fans sont allés sortir le topo à son big qui jouait dans le diamant btp de Zouclo. Ce dernier est entré dans une qualité de vex que je ne peux vous décrire. Il a siba au Mali, il a tanap le guio. Il a kappa le molla qu’on appelle danger et il lui a commot la maman du sissia. Je peux vous assurer que le Mali en entier était au garde-à-vous. Je peux vous dire que connaissant ce mollah et surtout étant conscient de la puissance de sa tête je comprends le fia des djos.

Il parait que quand les lions allaient au mondial 82, ils ont fait une escale en Allemagne. Tandis qu’ils allaient récupérer leurs bagages, un des joueurs je pense que c’était panka a demandé : « Où sommes t-on nous ? » Arantes qui voulait jouer l’intelligent a observé la plaque qui était au-dessus de leurs têtes il a lu BAGAGES un peu comme dans tous les aéroports. Arantes a voulu épater la galerie ; au lieu de dire qu’il ne sait pas ,il a répondu : « nous sommes à bagagess ».

Je vous commot la suite de l’affaire dans le prochain épisode