Mondial2006 : Argentine - Côte d’Ivoire . Le réalisme argentin a payé

Il a suffi de deux ballons distillés par son meneur de jeu Riquelme pour que l’Argentine ne s’impose dans ce premier match du groupe C face à des Ivoiriens qui ont raté trop d’occasions pour pouvoir espérer revenir définitivement dans la partie. A voir aussi, le film du match

Dans les coulisses de l’AOL Arena d’Hambourg

- Le sélectionneur argentin a tranché. Il a préféré aligner comme titulaire Saviola plutôt que Tevez ou encore Messi pour épauler Crespo devant. Bien lui en a pris puisque le petit attaquant a marqué le second but argentin.

- Les Ivoiriens ont joué contre l’Argentine le premier match de Coupe du monde de leur histoire. Jamais la Côte d’Ivoire ne s’était qualifiée pour la phase finale de la compétition.

- Parmi les personnalités présentes au stade, on a pu apercevoir Diego Maradona s’agiter comme un supporter dans un maillot de la sélection argentine.

Les faits du match

- 14e minute : Ayala reprend le ballon d’une tête puissante suite à un corner. Le gardien ivoirien Tizié est obligé de s’y reprendre à deux fois pour bloquer le ballon. Les Argentins réclament en vain le but en indiquant que le ballon avait passé la ligne.

- 24e minute (1-0) : Sur un coup-franc dans le paquet de Riquelme venu de la gauche, le ballon est mal renvoyé par Drogba de la tête et Crespo surgit pour le pousser dans les filets de Tizié.

- 31e minute : Drogba s’enfonce dans la surface sur une passe de Kalou et tente une frappe croisée détournée en corner par un tacle glissé et superbe dans l’exécution d’Ayala.

- 35e minute : Remise de Didier Drogba dans la surface pour A.Keita dont la tête plongeante à bout portant est stoppée dans un réflexe par le gardien argentin.

38e minute (2-0) : Riquelme sur la gauche lance dans le dos de la défense Saviola qui fait un bon appel. Il se retrouve seul pour tromper Tizié de l’extérieur du pied droit.

- 70e minute : Coup-franc tiré à vingt mètres par Yaya Touré. Le ballon est dévié vers Drogba qui voit sa déviation ne pas passer très loin du poteau gauche d’Abbondanzieri.

- 82e minute (2-1) : Baky Koné prend le côté droit et centre pour Drogba qui ne réussit pas à redresser le ballon. La balle fuit vers la gauche et Dindane qui centre, mais à ras de terre, pour de nouveau Drogba qui cette fois peut reprendre au point de penalty et fusiller le gardien argentin.

Jeu et joueurs

- Le jeu
En première période, les Argentins ont du faire face à des Ivoiriens qui ne souffraient d’aucun complexe pour leur première participation au Mondial. L’équipe africaine quadrille bien le milieu de terrain et se propulse vite vers l’avant, avec notamment un Drogba bien en jambe. Mais ce sont bel et bien les Sud-américains qui vont rentrer au vestiaire avec un avantage de deux buts - sur trois occasions nettes - grâce à des réalisations de Crespo et Saviola. Un réalisme à tout épreuve dont la Côte d’Ivoire n’a pas bénéficié malgré les nombreuses occasions qu’elle s’est créée. En seconde période avec la sortie de Kalou et la rentrée de Dindane, les Ivoiriens vont alors tenter de revenir en changeant de dispositif tactique avec deux pointes cette fois. Mais les Argentins verrouillent parfaitement la rencontre en imposant leur rythme. Il faudra un but de Drogba en fin de match (82e) pour que l’Argentine se mette à douter et reculer. Dommage que les Ivoiriens n’aient pas connu cette réussite plus tôt.

Les Argentins

ABBONDANZIERI s’est imposé à plusieurs reprises devant les tirs Ivoiriens. Il est apparu en grande forme, tout comme Roberto AYALA, véritable patron de cette défense. A 33 ans, il fêtait là sa 101e sélection et a rendu une copie parfaite.

HEINZE a paru nerveux et a commis quelques fautes évitables.

SORIN est toujours autant porté vers l’avant.

MAXI RODRIGUEZ, MASCHERANO et CAMBIASSO ont parfaitement couvert le milieu pour laisser libre court au génie de RIQUELME en phase offensive. Le maestro argentin a distillé deux passes décisives et a déstabilisé à lui tout seul la défense ivoirienne. La grande classe. Devant, il ne faut pas beaucoup de bons ballons pour que CRESPO et SAVIOLA marquent. Quel réalisme des deux attaquants !

Les Ivoiriens

TIZIE ne peut rien faire sur les deux buts encaissés, mais il fait une faute de main en début de rencontre qui aurait pu coûter plus cher.

BOKA était bien en jambes et a bien débordé surtout en première période.

K.TOURE et MEITE se sont fait surprendre par l’appel de Saviola sur le second but argentin.

Y.TOURE s’est réveillé en seconde période.

KALOU a mal commencé avant de se reprendre, mais il a eu du mal face au pressing des milieux argentins.

Le meilleur Ivoirien a été encore une fois Didier DROGBA. Le capitaine a beaucoup tenté et a marqué un but. Il est quasiment de toutes les occasions de son équipe.

Nicolas BERTÉ

P.-S.

Football365.fr