Coupe du Monde 2006

Pierre Wome : Les tee-shirts qui fâchent Le manager du joueur menace de porter plainte contre la Fédération ivoirienne de football.

L’image a certainement fait le tour du monde, le 10 juin dernier. Ce jour-là, au cours de la retransmission télévisée du premier match de la Côte d’Ivoire face à l’Argentine, un cameraman fait un gros plan sur un supporter des Eléphants. Pas n’importe lequel ! Celui-ci arbore un maillot du Cameroun, sur lequel on peut lire « Merci Wome ». Du nom du footballeur camerounais, qui avait raté le penalty face à l’Egypte, le 8 octobre 2005.

Le match nul (1-1) des Lions indomptables avait mis un terme au rêve de participation du Cameroun à la 18e coupe du monde en Allemagne. Le malheur du Cameroun a donc fait le bonheur de la Côte d’Ivoire, puisque les Eléphants s’y trouvent en ce moment, malgré leur élimination dès le premier tour.

Pour leur première participation à la coupe du monde, la Fédération ivoirienne de football (Fif) a mis en vente des gadgets de toute nature sur lesquels on peut lire « Allez les Eléphants ». D’où vient-il donc qu’on retrouve également des maillots imprimés en gros caractères « Merci Wome » ? Toujours est-il que le manager du joueur de l’Inter de Milan (en partance pour Werder Brême, 2e de la Bundesliga, championnat national de première division allemande), Etienne Ngom Ngom, menace d’intenter une action en justice contre la Fif pour l’« utilisation publicitaire abusive » du nom du Lion indomptable : Pierre Wome.

Le Tee-shirt : « Womé-Merci »
Le Tee-shirt : « Womé-Merci »
Fameux maillots des Lions Indomptables très populaires chez certains supporters ivoiriens.

Selon Etienne Ngom Ngom, « depuis le début de coupe du monde en Allemagne, les supporters de l’équipe nationale de football de la Côte d’Ivoire arborent des tee-shirts ou maillots de l’équipe nationale de football du Cameroun sur lesquels il est imprimé en gros caractères »MERCI WOME« . Cette action est illégale à plusieurs titres, car, d’une part, elle porte atteinte à la personnalité du joueur et d’autre part, elle est contraire aux règles de la Fifa. » Le manager de Pierre Wome va plus loin en dénonçant le fait que « l’action illégale est soutenue non seulement par une certaine presse ivoirienne mais aussi par certains joueurs de l’équipe nationale de football ivoirienne ».

C’est pour cette raison qu’il souhaite que l’action « soit stoppée le plus rapidement possible avant leur troisième et dernière rencontre contre l’équipe de la Serbie Monténégro. » Au moment où nous mettions sous presse, nous ne disposions d’aucune information sur l’application de cette disposition.

Encore des maillots des Lions dans le clan ivoirien...
Encore des maillots des Lions dans le clan ivoirien...
« Eto’o-Yako » : Eto’o patience... ou encore « Eto’o a dormit à 17h00 », etc... Et bien d’autres inscriptions sur les maillots des Lions Indomptables portés par les supporters ivoiriens pendant le mondial allemand.

Par ailleurs, Etienne Ngom Ngom attend que soit faite dans les meilleurs délais une « déclaration officielle de la Fédération ivoirienne déclinant toute responsabilité. » Sinon, il se verra obligé « d’intenter une action judiciaire contre ladite fédération ou contre toute personne surprise en flagrant délit de port dudit maillot. » D’autant plus que Pierre Wome évoluera dès le début de la saison en Bundesliga au sein du Werder Brême, et ce, pour 2 ans. Le club allemand est d’ailleurs qualifié pour la Champions league.

Priscille G. Moadougou

P.-S.

Mutations